HiStOiReS du BeNgALe et du SiKKiM
Qui suis-je ?

VOYAGES REELS et IMAGINAIRES au BENGALE et au SIKKIM en 2011.

Derniers articles
Menu
La carte des lieux visités


Rubriques
Mes amis
Liens

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Page 1 sur 3
Page précédente | Page suivante


Vous pouvez suivre la suite


de ce  voyage 2011

sur :

 

nepalaises.uniterre.com

 



Lien permanent
Publié à 08:42, le 18/09/2011,
Mots clefs :



DEPART POUR LE NEPAL (12.08.2011).

 

 

DÉPART POUR LE NÉPAL



Après un long séjour à Darjeeling

l'espace s'ouvre à nouveau :

départ pour le Népal

avec le Tibet dans la foulée


L'excitation du voyage

revient au galop

préparation du sac :

un nomade s'allège au maximum


A l'aube, le coeur enthousiaste

réclame des courses assoiffées d'espace

à la poursuite du soleil



Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 17:15, le 12/08/2011 dans M2. DEPART pour le NEPAL, Darjeeling
Mots clefs :



MANUEL DU PARFAIT NOMADE (10.08.2011).


MANUEL DU PARFAIT NOMADE

 

 

 

Sois  heureux ici et maintenant

rejette les pensées négatives

regrets ou soucis

qui touillent en vain le passé

ou s'angoissent pour l'avenir

 

Mène ta vie tambour battant

au rythme de buts essentiels

réalise un rêve chaque jour

le combat contre soi-même

fait avancer dans la voie

 

Les autres peuvent ouvrir ton coeur

vouloir obscurément ton malheur

évite les pièges, les obstacles

poursuis ta route avec ardeur

et la boussole de ton étoile

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 15:14, le 10/08/2011 dans M1. MANUEL du PARFAIT NOMADE, Darjeeling
Mots clefs :



MAHAKAL MANDIR (5.08.2011).
Publié dans K3. MAHAKAL MANDIR


MAHAKAL MANDIR

(Darjeeling)



Au cours du mois saint :

mi-juillet à mi-août

les fidèles montent à l'aube

sur la colline, apportent

un pot d'eau et des fleurs


Ils versent l'eau sur les statues

de Shiva et de Bouddha

- qui se partagent un temple -

dans un bassin suspendu

ou sur la tête du taureau Nandi


Temples et oratoires sont dispersés

sur la colline boisée

les fidèles nus pieds font sonner

une des cloches accrochées

aux portiques multicolores


Ils font le tour d'un oratoire

certains s'arrêtent pour une prière

une libation, une offrande de fleur

et poursuivent leur périple


Les singes quittent les lieux fréquentés

les bancs et les rambardes

à travers le sous-bois en pente

pour s'épouiller, allaiter les bébés

à l'aise - à l'écart des témoins



Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 15:55, le 5/08/2011 dans K3. MAHAKAL MANDIR, Darjeeling
Mots clefs :



A L'AUBE (5.08.2011).
Publié dans K2. A L AUBE

 

A L'AUBE

(poème)

 

 

 

Se lever avec le soleil

vivre sur son rythme radieux

nous accorde à la nature

le corps et l'esprit reposés

se réjouissent de toute activité

 

Orienter chaque journée

est un bonheur

contempler l'inépuisable

beauté offerte à nos sens

l'esprit calme, recueilli

intensément présent

à cette genèse du monde


Quand l'esprit concentré médite

la joie s'enracine en profondeur

rayonne dans le corps.

Sur de telles fondations, la journée

peut commencer : tout devient possible



(Lionel Bonhouvrier).



Lien permanent
Publié à 15:54, le 4/08/2011 dans K2. A L AUBE, Darjeeling
Mots clefs :



MUSIQUE SOLAIRE (3.08.2011).
Publié dans K1. MUSIQUE SOLAIRE


MUSIQUE SOLAIRE



De nouveau, la joie m'emporte

fait danser mon corps sur les routes

je poursuis le soleil - ce vagabond

que le feu de mes entrailles soit béni


Au matin, coeur béant, je médite

en prière, la joie sèche très vite

mes vêtements trempés par l'averse


Trois moines psalmodient, jouent du gong

de cymbales, de cloches et d'une conque.

C'est fini, ils quittent le temple


Silence - qu'est devenue la pluie ?

Les oiseaux se réjouissent

un coq chante, recommence, chante encore


Que préfère mon coeur : gong ou cymbales ?

Le choeur des oiseaux l'accompagne

et l'amour enflamme le sang


Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 08:53, le 3/08/2011 dans K1. MUSIQUE SOLAIRE, Darjeeling
Mots clefs :



AU PRESENT (2.08.2011).
Publié dans J. AU PRESENT

 

AU PRÉSENT

 

 

 

 

J'écris obstinément au présent

- passé et futur n'existent pas -

je ne puis vivre qu'au présent

libre de tout souci

pour féconder chaque instant

d'une vie plus intense

 

 

Par une attention concentrée

l'esprit devient page blanche

reflète, tel un miroir

la lumière musicale des vers

 

 

Qu'est-ce qu'un poème ?

une centrale d'énergie potentielle

une cadence dictée par un ange

une grenade brève d'éternité

 

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 05:47, le 2/08/2011 dans J. AU PRESENT, Darjeeling
Mots clefs :



DARJEELING FANTOME (29.07.2011).
Publié dans I. DARJEELING FANTOME

 

DARJEELING FANTÔME




De brume en brume, je déambule en somnambule

je hume un air fort délétère

et le brouillard offre aux trouillards

lacrymogènes, de chouettes frayeurs


Est-ce le jour ? est-ce la nuit ?

Où sont les montagnes verdoyantes?

Où se cache le bleu du ciel ?

 

Les âmes en peine, pleines d'amertume

retour d'un bar - ivres de rhum

gémissent : adieu, ô Darjeeling !


Et les fantômes se travestissent

en loups garou, en courants d'air

sifflent des marches militaires

sous le crachin réprobateur


Est-ce la nuit ? est-ce le jour ?

Les chiens errants couinent à la lune

jappent en mordant des nappes de brume

ou m'applaudissent en funambule



Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 11:46, le 29/07/2011 dans I. DARJEELING FANTOME, Darjeeling
Mots clefs :



QUIETUDE (28.07.2011).
Publié dans H5. QUIETUDE


QUIÉTUDE

(poème)




J'ai trouvé une quiétude

une paix profonde

racine qui palpitepulse le sang

arque le corps à l'âme

Je vis des heures de braises

légères, de pleine confiance

j'expérimente la certitude

avec des pas de chat

une souplesse vagabonde


En mon centre, une boule de feu oscille

creuse dans ma poitrine

des galeries de lumière

 

Une paix profonde me simplifie

j'abandonne les pensées inutiles

en nomade attentif, je campe

dans le présent, concentré

sur les cercles centrifuges de la joie


Que la joie ravage et dévaste

cet équilibre de sérénité

une joie explosive d'étoile

apocalypse de charité

!


Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 09:45, le 29/07/2011 dans H5. QUIETUDE, Darjeeling
Mots clefs :



PRESENCE DE LA CREATION (27.07.2011).


PRÉSENCE DE LA CRÉATION

(poème)



La Création

n'a pas eu lieu à l'origine du monde

elle jaillit à chaque instant


vivifie les êtres, environnés de croissance.

Pour les mortels, dont le temps est compté

la joie enchâssée de douleur touche aux étoiles


Nous vivons dans un monde

en création perpétuelle

inachevé, mais toujours jeune


ses mouvements de croissance

de décroissance assurent son équilibre

comment le monde pourrait-il être vieux ?


Dans la matrice de l'espace-temps

quand nous vivons le présent

comme une grâce divine

le paradis nous sourit

au coeur d'un temps originel


cette échappée belle au paradis

est plus précieuse, ô éphémères

que nos trésors, confisqués au prix du sang


Par delà le passé et l'avenir

si nous vivons enracinés dans le présent

que craignons-nous :

la souffrance et la mort

l'envers de nos croissances ?



Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 09:43, le 28/07/2011 dans H4. PRESENCE de la CREATION, Darjeeling
Mots clefs :



DESORMAIS (27.07.2011).
Publié dans H3. DESORMAIS


DÉSORMAIS

(poème)




Empiler des richesses matérielles

jusqu'à la veille de sa mort

j'y renonce à jamais.

 

Rêveur éveillé,  j'occupe en ce monde

une place périphérique

à la recherche de lois.


Je voyage, occupé de vivre et d'écrire

nomade dans l'espace

nomade entre deux livres

ma vie - circonscrite dans la parole

aussi légère, aussi grave que la vérité.


Sur la route, ma vie s'ouvre à mesure

devient révélation.

Avec une torche corolle

j'épanouis chaque pétale de lotus.


J'ai accepté mon sort d'éphémère

abandonné la peur de mourir

au bord d'une route à précipices

entre Gangotri et Uttarkashi.

Il ne me reste que l'amour

 

 

Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 11:21, le 27/07/2011 dans H3. DESORMAIS, Darjeeling
Mots clefs :



EVEIL (26.07.2011).
Publié dans H2. EVEIL

 

ÉVEIL

 

 

 

Chaque jour, je m'éveille au monde

émerveillé d'être en vie

je descends la rue vers le coeur de Darjeeling

les chiens lovés en boules sur le sol

dorment encore

 

un passant ou deux trouent la brume

je glisse dans ce brouillard

entre les échoppes désertes ou closes

jusqu'à la fontaine de Chowrasta

 

je fais le tour de la place

autant de tours que nécessaire

à l'ouverture d'une échoppe

je mange et bois à la santé

du monde, à la beauté de la vie

 

  

Lionel Bonhouvrier.



Lien permanent
Publié à 05:20, le 26/07/2011 dans H2. EVEIL, Darjeeling
Mots clefs :