HiStOiReS du BeNgALe et du SiKKiM
Qui suis-je ?

VOYAGES REELS et IMAGINAIRES au BENGALE et au SIKKIM en 2011.

Derniers articles
Menu
La carte des lieux visités


Rubriques
Mes amis
Liens

Newsletter

Saisissez votre adresse email

Page 1 sur 1
Page précédente | Page suivante

DELHI de FUITE (Delhi, 19.05.2011)
Publié dans A1. DELHI de FUITE

 

 

 

 

DELHI de FUITE



 

Avec son plâtre à la jambe, il attire l'attention de quelques personnes à Paharganj.

Des curieux veulent connaître la raison de ce plâtre.

A  chacun, il donne une version différente, qu'il invente en  scrutant son interlocuteur. Et ils se séparent, satisfaits de ce bref échange.

 

Ce n'est pas un menteur.

Mais une histoire vraie, répétée plusieurs fois, s'use, prend de bizarres tournures. La répétition lui ôte sa vivacité et même sa vraisemblance.

Inventer chaque fois une histoire nouvelle, c'est retrouver la fraîcheur de la vie. On se passionne pour une vieille histoire en la réinventant.

 

 

*          *          *

 

 

Rasant les murs, en quête d'une ombre improbable, il médite sur la canicule.

- "Quarante cinq degrés !", lui annonce son logeur.

Son corps ruisselle sous la fournaise de mai.

Trop de chaleur, marmonne-t-il, trop de chaleur...

 

Trop de chaleur, de poussière et de bruit, trop de pollution à Delhi, trop de gens embarqués au hasard de leur vie, justement à Delhi... 

Trop de sécheresse, d'encombrements dans les rues, trop de carcasses jetées au rebut, trop de personnes broyées par les engrenages du monstre, un trop plein incompréhensible.

 

Delhi ne fonctionne que par routine. Un jour pousse le précédent, une vie succède  à une autre vie. Cette fourmilière invivable atteindra le pire, un jour ou l'autre.

 

A moins que...

Et si tous ces gens étaient touchés par la grâce ?

- "Que fais-je ici ? Pourquoi ne pas aller vivre ailleurs ?"

Ils prendront leur clic et leur clac, quitteront l'enfer de Delhi, libérés de l'envoûtement de l'habitude.

 

Et Delhi retournera à la nature, vidée de sa substance humaine, message pour de futurs archéologues.

Delhi deviendra mythe, une possibilité d'enfer terrestre.

Le souvenir de Delhi deviendra poussière.

 

 

(Delhi, 19.05.2011).

 



Lien permanent
Publié à 08:43, le 19/05/2011 dans A1. DELHI de FUITE, New Delhi
Mots clefs :